rencontre avec Sylvain Pattieu jeudi 30 juin à 19h


De l’Ancien au Nouveau Monde, le destin de trois bateaux et de leurs équipages, un négrier, un vaisseau pirate et un navire marchand. Avec ces péripéties nombreuses et ses personnages fascinants (depuis l’esclave africain jusqu’à l’armateur hollandais), cet hommage aux romans d’aventures se saisit du genre pour le renouveler d’une façon très inventive. Un roman contemporain, donc, au grand souffle romanesque, porté par une réflexion politique sur ce que fut cette première mondialisation.
Né à Aix-en-Provence en 1979, Sylvain Pattieu est maître de conférences en histoire à l’Université Paris VIII-Saint-Denis.

Les coups de coeur de la rentrée de Marie-Aube


Les coups de coeur de la rentrée 2016 de Marie-Aube

Le pique-nique des orphelins
Louise Erdrich
traduit de l'américain par Isabelle Reinharez
Albin Michel 2016/collection Terres d'Amérique
468 pages

La dernière chose que Mary et Karl entrevoient de leur mère, c'est la flamme de ses cheveux roux émergeant du biplan qui l'emporte pour toujours aux côtés d'un pilote acrobate... Devenus orphelins, les enfants montent dans un train de marchandises afin de trouver refuge chez leur tante, dans le Dakota du Nord.
Nouvelle traduction du deuxième livre de Louise Erdrich, paru aux États-Unis en 1986, qui témoigne déjà d'une grande puissance romanesque. La saga des Adare commence juste après la crise de 1929 et contient tous les thèmes chers à l'auteure : les liens familiaux complexes, les relations entre Indiens et Blancs, la place et le pouvoirs des femmes, la liberté.
Une bonne porte d'entrée dans l’œuvre de cette auteure majeure de la littérature américaine, ou, pour ceux qui l'aiment déjà, une nouvelle occasion de se régaler !


Il reste la poussière
Sandrine Collette
Denoël 2016/collection Sueurs froides
302 pages

Dans les plateaux de la Patagonie balayés par des vents glacés, Rafael grandit au sein d'une famille haineuse. Sa mère s'est endurcie autour d'un secret qu'elle a su garder mais qui l'a dévorée de l'intérieur ; les aînés détestent leur plus jeune frère, et en ont fait la cible de leurs jeux brutaux.
La dureté de la vie dans la steppe aride est rendue plus terrible encore par l'absence totale de tendresse entre les membres de la famille, qui vit dans une sorte de huis clos infini, fait de travail et de misère. Une série d'événements va bouleverser cet équilibre du malheur et ouvrir d'autres possibles ; à conditions que les personnages soient capables de s'en saisir. Une ambiance de western très noir, une écriture sèche qui s'attache à l’essentiel pour nous emmener loin.


Le poids du cœur
Rosa Montero
traduit de l'espagnol par Myriam Chirousse
Métailié 2016
360 pages

Bruna Husky, la rep de combat des Larmes sous la pluie, n'a pas le moral. Les humains l'énervent, avec leur vie à rallonge, alors que chaque seconde la rapproche de l'heure de sa mort. Au cours d'un voyage dans le District Zéro, elle recueille un peu malgré elle une fillette à moitié sauvage.
Loin de la SF qui cherche avant tout à nous bluffer à coup de gadgets technologiques, Rosa Montero s'empare d'un genre dont elle respecte tous les codes pour aborder des thèmes qu'on retrouve ailleurs dans son œuvre : la perte, le deuil, le temps qui passe, la difficulté d'aimer. En poussant vers leurs limites les travers de notre époque, elle nous offre un grand roman de SF qui est aussi un thriller écolo-politique et porte une réflexion sur l'avenir le l'Homme sur terre.


et que celui qui a soif, vienne,
un roman de pirates
Sylvain Pattieu
Rouergue/collection la brune
470 pages

Comment écrire aujourd'hui un roman de pirates ? C'est le défi qu'a relevé Sylvain Pattieu : batailles navales, histoires d'amour, rhum, bagarres, rébellion, vengeance, … le roman foisonne d'intrigues croisées, comme l'exige tout roman d'aventures, mais c'est aussi une ode à l'égalité, une réflexion sur la liberté et le choix, l'utopie libertaire revisitée, comme une métaphore de ce qu'on pourrait imaginer pour sortir du marasme politique dans lequel nos démocraties tournent en rond ; un pas de côté salutaire et jubilatoire, dans une langue toujours plus maîtrisée par un écrivain qui nous embarque à chaque livre dans un monde différent, sans nous laisser complètement oublier la présence de l'auteur derrière toutes ces péripéties. Il devrait très vite compter parmi les plus grands noms de la littérature française contemporaine.

Soirée dédicace avec Raphaël Imbert mercredi 20 avril à 19h


Music is My Home marque la volonté des musiciens de La Compagnie Nine Spirit d’œuvrer à la fois dans le champ de la musique dite « acoustique » et des nouvelles technologies, et de relier la mémoire et le patrimoine de notre musique et de ses développements les plus contemporains. Des invités de marque se joignent à la Cie Nine spirit : Big Ron Hunter, Anne Paceo, Sarah Quintana, Alabam Slim et Leyla McCalla que l'on adore à la Carline et qu'il faut absolument découvrir. 


 
Musicien autodidacte né en 1974, Raphaël Imbert poursuit un chemin atypique dans la grande famille du Jazz et des musiques improvisées : artiste et pédagogue exigeant, arrangeur et improvisateur recherché. L’un de ses domaines de prédilection est le spirituel dans le Jazz. "L’un des musiciens les plus outrageusement doués de sa génération" Gilles Tordjman Vibrations