ouverture de noël

Nous serons ouverts 

dimanche 16 décembre
 dimanche 23 décembre 
de 10H30 à 17h
 

Joyeux noël !!

rencontre avec Claude Martel jeudi 7 février 2013 à 18h30

la Carline 
reçoit

 Claude Martel
présidente de l'association Alpes de Lumière

pour une présentation du très bel ouvrage paru en décembre dernier sous sa direction, 
aux éditions Alpes de Lumière :

  Le Canal de Manosque, 
de son invention à ses nouveaux enjeux 1862-2012


L’histoire du canal de Manosque, de la genèse du projet jusqu’à ses enjeux actuels, offre aux éditions Alpes de lumière un sujet d’une grande richesse, retraçant une aventure de plus d’un siècle, qui modela profondément le paysage du val de Durance entre Peyruis et Corbières. Page après page, vous découvrez cet ouvrage remarquable, véritable musée à ciel ouvert de tout ce que la science hydraulique du XIXème siècle compte de prouesses techniques, et cependant largement méconnu. Aujourd’hui toujours en fonction, le canal fait l’objet d’un «Contrat de canal», le premier du genre en France. Ses usagers, conscients de l’enjeu important que constitue la ressource en eau, ont choisi une gestion collégiale afin de lui assurer le meilleur avenir possible. C’est donc non seulement un fleuron patrimonial surprenant que nous vous invitons à découvrir au fil de ces pages, mais également un exemple réussi de gestion collective d’une ressource précieuse.

l'association Alpes de lumières, c'est 60 ans d'actions de sensibilisation, de restauration et de partage de connaissances au service de la valorisation des patrimoines naturels et bâtis, des savoir-faire constructifs et des paysages ruraux de Provence ! Pour en savoir plus, allez voir leur site !

rencontre avec Elisabeth Martinez-Buncher, jeudi 14 février à 18h30

La Carline 
reçoit

 Elisabeth Martinez-Bruncher 

jeudi 14 février à 18h30

 pour son livre paru aux éditions l'Harmattan :
La Petite cuisine

  
Elisabeth Martinez-Bruncher par elle-même 
J'ai été professeur de littérature pendant 27 ans. Entourée de livres, de textes, de commentaires toute ma vie !
Depuis 2007, je suis passée de l'autre côté du miroir. Sans trop réfléchir. J'ai pris une retraite anticipée, des cahiers, des stylos et une bonne dose d'inconscience !
Ecrire est une façon d'aborder la vie, le temps, radicalement différente. On est souvent seul(e). Avec un monde dans sa tête. Mais c'est passionnant.
Dans ma vallée du Jabron, près de Sisteron, j'habite avec ma famille une vieille maison. Près de la rivière.
Bref, j'ai écrit à ce jour cinq romans et commencé le sixième. Deux sont édités chez l'Harmattan. Il s'agit d'Alter Ego et La Petite Cuisine.
Deux autres vont paraître cette année. Un aux éditions Liber Mirabilis, l'autre chez Kirographaires.
Je m'intéresse surtout aux histoires de vie. En apparence anodines. Mais souvent singulières si on les regarde de près. Je trouve le quotidien romanesque. Les gens beaucoup plus complexes qu'on ne les voit. Le cadre de mes textes est un quartier, un village,  une colline. Une sorte de huis-clos. Comme au théâtre.
En ce qui me concerne plus directement, j'ai six enfants. Une vie très active. Et l'envie de continuer à faire ce qui me plaît. Et d'en vivre. Mais ça, c'est une autre histoire.
la petite cuisine
Roger vit dans son village natal qui a façonné tout son paysage mental. Au coeur de la solitude, un kaléidoscope de personnages convoquent des époques et des émotions multiples. Pourtant, ce sont toujours les mêmes moteurs, les mêmes désirs, qui agitent l'espèce humaine. 

ça sent le sapin... de noël !

la liste de noel de la Carline

les jeux djeco sont là

à la Carline, on a déjà commencé à déballer les cadeaux !
La sélection de jeux djeco est arrivée, pour notre plus grand plaisir : le temps d'ouvrir les cartons, on a retrouvé notre âme d'enfant (qu'on avait pas perdu en vrai !).
Nous vous invitons à venir découvrir à la librairie les puzzles, cubes, jeux de cartes, jeux de société… !
 

Le Berger Albert : signature avec Hubert Blond le 15 décembre de 15h à18h

La Carline 
vous propose une rencontre/ dédicace avec

 Hubert Blond

 auteur du très bel ouvrage 

Parcours poétiques du Berger Albert

samedi 15 décembre de 15h à18h




Rencontre avec les éditions Attila jeudi 31 janvier à 18h30

La Carline vous invite à une rencontre avec un éditeur parmi les plus créatifs du moment : 

les éditions Attila,
Jeudi 31 janvier à 18h30
 
 pour évoquer leur beau travail éditorial, 
notamment autour de l’œuvre de Goliarda Sapienza 
grâce à la présence de Nathalie Castagnié, 
la traductrice du dernier roman paru :

Moi, Jean Gabin
Goliarda Sapienza - Moi, Jean Gabin.
Frédéric Martin et Benoît Virot ont fondé, la maison d’édition Attila en 2009. Monologue à deux voix sur le thème : comment dénicher des « trésors » de littérature et les transmettre. Leur fonds de commerce, ce n'est pas tant l'inédit que le mal édité. On pense à Jacques Abeille, le Tolkien du Limousin, sorti grâce à eux d'une obscurité injuste. On pense aussi à Edgar Hilsenrath, écrivain juif allemand, survivant des ghettos nazis. Et la belle aventure continue avec Goliarda Sapienza... pour en savoir plus, allez voir leur site.


Goliarda Sapienza (1924-1996) est née à Catane dans une famille anarcho-socialiste. Son père, avocat syndicaliste, fut l’animateur du socialisme sicilien jusqu’à l’avènement du fascisme. Sa mère, Maria Giudice, figure historique de la gauche italienne, dirigea un temps le journal Il grido del popolo (Le Cri du peuple). Tenue à l’écart des écoles, Goliarda reçoit pendant toute son enfance une éducation originale, qui lui donne très tôt accès aux grands textes philosophiques, littéraires et révolutionnaires, mais aussi à la culture populaire de sa ville natale. 
Durant la guerre, à seize ans, elle obtient une bourse d’étude et entre à l’Académie d’art dramatique de Rome. C’est le début d’une vie tumultueuse. Elle connaît d’abord, très rapidement, le succès au théâtre, avant de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture. S’ensuivent des décennies de recherches et de doutes, d’amours intenses. Son oeuvre, complexe et flamboyante, laisse les éditeurs italiens perplexes et c’est dans l’anonymat que Goliarda Sapienza meurt en 1996. 
Elle ne trouve la reconnaissance qu’en 2005 avec le succès en France de la traduction de son roman L’arte della gioia (L’Art de la joie, éd. Viviane Hamy). Depuis, ses livres sont redécouverts en Italie. Les éditions Attila conduisent désormais la publication de ses oeuvres complètes.

Rencontre avec Raphaël Imbert jeudi 14 mars à 18h30

La Carline 
reçoit 
Raphaël Imbert,

pour la sortie de son livre 
paru aux éditions François Bourin

Jazz Supreme

jeudi 14 mars à 18h30

Jazz Supreme, musique d'initiés, de mystiques, de prophète ? est le fruit exceptionnel d'une recherche de près de dix ans menée, entre autres, au sein de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) en anthropologie. S'y déploie une histoire secrète du jazz : là où il s'avère qu'une influente franc-maçonnerie noire américaine a initié la plupart des jazzmen – à commencer par Cab Calloway ou Ellington – des années 1920, 1930 ou 1940. Et où il est révélé que l'incantation mystique de John Coltrane s'appuyait sur d'inédites, et musicales, stratégies rituelles. C'est que le jazz est d'abord un acte spirituel, affirme Raphaël Imbert : un art de l'instant pleinement présent.
Raphaël Imbert, 38 ans, est reconnu comme l'un des jazzmen majeurs de sa génération. 
Musicien autodidacte, il poursuit un chemin atypique dans la grande famille du Jazz et des musiques improvisées, artiste et pédagogue exigeant, arrangeur et improvisateur recherché. L’un de ses domaines de prédilection est le spirituel dans le Jazz. 
Sorti en 2008, son album Bach Coltrane, qui croise deux géants que tout semble séparer, a rencontré un remarquable succès critique et public. Il publie aujourd'hui l'album Heavens, Amadeus & the Duke.
  

Rencontre avec Pierre Lieutaghi jeudi 15 novembre à 18h 30



La Carline reçoit 

Pierre Lieutaghi 

pour la sortie de son livre, 
paru début novembre aux éditions Thierry Magnier :

Simples Mercis, des ex-voto végétaux


Le jeudi 15 novembre à 18h30

De la capucine à l'olivier en passant par l'aspérule ou la sarriette, cet album pour adulte est un hymne à toutes les plantes qui soignent, qu'elles poussent au bord des routes ou dans les bois, qu'elles se mangent ou se badigeonnent sur une plaie, qu'elles aident les cheveux à repousser ou qu'elles guérissent la toux... Racontées dans des textes truculents et poétiques sous forme d'ex-voto signés Pierre Lieutaghi, écrivain et ethnobotaniste de renom, ces plantes se dévoilent dans les gravures de Christine Morel.


Pierre Lieutaghi, écrivain, ethnobotaniste, vit en haute Provence depuis 1965. Attaché au Muséum national d'histoire naturelle (Paris) et à l'Institut d'ethnologie méditerranéenne et comparative (Aix-en-Provence), lauréat de l'Académie des Sciences, il a publié une quinzaine de livres et de nombreux articles où sont abordés les aspects majeurs des relations plantes/sociétés dans nos pays. Concepteur des jardins ethnobotaniques de Salagon, à Mane (04), il co-dirige dans le même lieu un séminaire d'ethnobotanique du domaine européen. Dans les marges de la recherche, il conduit aussi un travail d'écriture




Christine MOREL

Christine Morel est née en 1957 dans un petit village bas normand. Elle commence des études de biologie à l'université, et par conséquent entre aux Beaux-Arts. Tout en poursuivant son activité artistique (photo et peinture), elle travaille pour les décors de théâtre. En 1990, elle redécouvre la gravure qu'elle avait peu utilisée auparavant et elle l'adopte comme moyen d'expression privilégié . En 2001, elle entreprend une formation de yoga qui lui fait découvrir une autre approche du monde. Ces expériences successives ont doucement mais résolument orienté son travail autour du thème de la nature et de ses rapports avec l'homme et l'animal.

Atelier de cerfs-volants avec Kristine Ricatte samedi 27 octobre à partir de 10h Fête du livre de Forcalquier du 26 au 28 octobre 2012




La librairie La Carline 
reçoit  
Kristine Ricatte et l’atelier Un Fil entre Vents et Mots  
pour  
Lettres en Vol
un atelier de cerfs-volants et d’écriture


 samedi 27 octobre 2012
  
de 10h à 12h 

tout public / gratuit / sur réservation : nombre de place limité 
06 14 48 35 77





Les cerfs-volants de Kristine Ricatte font toujours appel à une grande poésie. Cet atelier de création artistique, qui se déroulera dans le cadre de la Fête du livre de Forcalquier, vous réserve bien des surprises.
D'ici là, bon vent !

La Fête du livre de Forcalquier, 





La Carline passe aux horaires d'hiver ...

A partir du lundi 29 octobre La Carline change d'horaire.

Les nouveaux horaires seront : 
Heures d'ouverture : 9h - 12h
Heures de fermeture : 15h - 18h 

Merci.

Au fait...

Un nouveau rayon fait son apparition à la Carline avec des livres anglais en version originale !


... venez vite le découvrir !!

23 novembre à 18h : vernissage de l'exposition de Laetitia Devernay

vendredi 23 novembre à 18h

 à la Maison des Métiers du Livre (Forcalquier)
 venez nombreux!

Rencontre signature avec Anne Delaflotte Mehdevi lundi 10 décembre à partir de 10h

La librairie La Carline 
 
est heureuse de recevoir 

Anne Delaflotte Mehdevi 

pour une rencontre /signature 

le lundi 10 décembre à partir de 10h
 

Anne Delaflotte Mehdevi est née en 1967 à Auxerre. Elle grandit près de Saint-Sauveur-en-Puisaye où est née Colette. Elle suit des études en droit international et diplomatique et pratique le piano et le chant lyrique. Depuis 1993, elle vit à Prague où elle exerce le métier de relieur, parallèlement à son travail d'écrivain. Après La relieuse du gué (Gaïa, 2008), Fugue est son second roman. 





Cette rencontre se déroulera dans le cadre d'une journée d'inauguration des Ateliers d'Or à Forcalquier, et de l'exposition sur Les misérables de Victor Hugo.

 Pour célébrer le 150ème anniversaire de la parution des Misérables de Victor Hugo, et inaugurer leur installation dans la Maison des Métiers du Livre, les Ateliers d’Or organisent du 10 au 23 décembre 2012 une exposition de reliures de création dans la salle d’exposition de la Maison des Métiers du Livre. 

Représentation de la pièce de théâtre 
"Victor Hugo, George Sand, et s’ils s’étaient rencontrés"
à l’espace Bonne Fontaine 
le 10 décembre au soir



samedi 8 décembre : rencontre avec Laetitia Devernay

La librairie la Carline

 reçoit 

Laetitia Devernay

auteur et illustratrice en résidence avec l'association Croq' livres

samedi 8 décembre 
à partir de 11 h

Laetitia Devernay nous présentera ses deux albums parus chez La Joie de lire :

Diapason, histoire muette, en noir et blanc, qui réussit la prouesse de vous faire entendre un concert avec les yeux : un livre d'une poésie et d'une finesse retentissantes! 

          



            





         






 Be Bop, nouvel album paru aux éditions La Joie de lire en novembre... 

  



Laëtitia Devernay est née en 1982 à Paris. Diplômée de l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg et de l'Ecole nationale supérieure des arts appliqués Olivier de Serres, elle a été lauréate en 2006 du concours d'illustration: Teatrio's International Illustration Competition "A Fabulouse Yellow" (Venise).
Elle est graphiste et donne des cours d'illustration aux enfants.
Son album "Diapason" a reçu le Prix de la nouvelle publication 2010 lors du troisième CJ Picture Book Festival (festival du livre ilustré), événement organisé en Corée du Sud par la Fondation culturelle coréenne.

allez faire un tour sur son blog!
et sur celui de l'association Croq'livres pour plus d'infos sur sa résidence d'auteur...

samedi 8 décembre Aux Vins au Vert à banon à 18h30

Dans le cadre de la résidence aux Correspondances de Manosque 

la librairie la carline est partenaire de la rencontre avec 
Makenzy Orcel

auteur de l’ouvrage Les Immortelles 
paru aux Editions Zulma en septembre2012, 

samedi 8 décembre à 18h30
Aux Vins au Vert à Banon
 


animée par Evelyne De Martinis

lecture d’extraits par Sofie Terrade-Maurel


Rencontre ouverte à tous, possibilité de se restaurer sur place à la suite de la rencontre, réservation auprès des Vins au vert au 04 92 75 23 84



Aux lendemains du tremblement de terre qui a secoué Port-au-Prince avec la même force destructrice que la bombe d’Hiroshima, Makenzy Orcel a écrit les Immortelles pour dire la folie de vivre malgré l’épouvante autant que pour livrer le plus insolent témoignage face à l’apocalypse.
Un premier roman puissant, habité par le souffle du verbe. Fulgurant.
Makenzy Orcel est né à Port-au-Prince en 1983. Les Immortelles est son premier roman.
  


Le livre face au piège de la marchandisation

L'appel des 451 pour agir et sauver l'édition


"ce que nous produisons, partageons et vendons est avant tout un objet social, politique et poétique. Nous tenons à ce qu'il reste entouré d'humains"


Nous, le collectif des 451 professionnels de la chaîne des métiers du livre, avons commencé à nous réunir depuis quelque temps pour discuter de la situation présente et à venir de nos activités. Pris dans une organisation sociale qui sépare les tâches, partis d'un sentiment commun - fondé sur des expériences diverses - d'une dégradation accélérée des manières de lire, produire, partager et vendre des livres, nous considérons aujourd'hui que la question ne se limite pas à ce secteur, et cherchons des solutions collectives à une situation sociale que nous refusons d'accepter.

L'industrie du livre vit en grande partie grâce à la précarité qu'acceptent nombre de ses travailleurs, par nécessité, passion ou engagement politique. Pendant que ceux-ci s'efforcent de diffuser des idées ou des images susceptibles de décaler nos points de vue sur le monde, d'autres ont bien compris que le livre est surtout une marchandise avec laquelle il est possible d'engranger des profits conséquents.

Pour lire la suite de l'article, c'est ici.
Et pour en savoir plu sur les 451, .

Rencontre avec Philippe Baqué jeudi 11 octobre 2012

La Carline vous invite à une soirée exceptionnelle 

avec Philippe Baqué 
pour son livre  
La Bio, 
entre business et projet de société 
 paru aux Editions Agone

le jeudi 11 octobre 2012 à 19h

La soirée se déroulera à La cave à vin VIN ELIES
16 boulevard Latourette
04300 Forcalquier 
Philippe Baqué - La bio - Entre business & projet de société.
La grande distribution propose des produits bio importés de l'autre bout du monde, à l'empreinte écologique catastrophique, cultivés par des ouvriers sous-payés et revendus entre cinq et dix fois leurs prix d'achat. Pendant ce temps, des paysans vendent leurs produits bio, avec une réflexion sur un prix juste, sur des marchés de plein vent ou au sein d'Amap. 
Plutôt qu'une démarche indissociablement écologique, sociale et politique, peut-on réduire la bio à une distribution d'aliments sans pesticides pour consommateurs inquiets de leur santé ? La bio peut-elle se mettre au service du "bien-être" d'une partie de la population sans ébranler les fondements de la société de consommation

Philippe Baqué est journaliste. Il a collaboré à plusieurs publications, dont Le Monde diplomatique. Il a coréalisé une fiction et plusieurs documentaires sur l'Afrique, notamment Carnet d'expulsions, de Saint-Bernard à Bamako, et Kayes et Melilla, l'Europe au pied du mur, qui traitent des problèmes des migrants.



 

c'est la rentrée qui commence !

Rebecca Makkai - Chapardeuse.Chapardeuse
Rebecca Makkai
Gallimard


Prenez un peu d’Amélie Poulain, pour la nostalgie et l’attention portée aux petites choses, un zeste de Telma et Louise, pour le roadtrip libérateur à travers les  Etats-Unis, et une pincée de l’Elégance du hérisson pour l’histoire d’amitié intergénérationnelle et l’amour de la littérature, et vous obtenez Chapardeuse, premier roman très réussi de Rebecca Makkai

C’est drôle, sensible, intelligent. C’est très bien !


Agnès Desarthe - Une partie de chasse.Une partie de chasse
Agnès Desarthe
éditions de l'Olivier




Un roman puissant : à travers les dialogues croisés de Tristan, jeune homme doux et solitaire, du lapin qu’il a failli tuer lors de cette malheureuse partie de chasse et de Dumestre, chasseur chevronné aux allures de géant cruel, Agnès Desarthe esquisse une histoire, ou plutôt des histoires, car on y trouve presque aucun personnages secondaires. La somme des voix, orchestrée par le déchainement soudain et violent de la nature offre une symphonie dont le thème serait l’humain. Qu’est-ce qui distingue l’homme de la bête, son rapport à l’autre, au temps, ses désirs, ses espoirs ?