rencontre avec Clément Belin samedi 24 mars, de 15h à 18h

Samedi 24 mars 2012
de 15h à 18h

La librairie La Carline 
reçoit Clément Belin 
pour 
Au nom du fils 
dont le 2ème tome vient de sortir chez Futuropolis.




Pour son deuxième livre de bande dessinée, Clément Belin s’est associé à Serge Perrotin pour le récit juste et poignant d’un homme simple qui part à la recherche de son fils enlevé par les FARC en Colombie.
Au-delà de l’exotisme, Au nom du fils est une formidable aventure humaine, qui voit son principal protagoniste transcendé par les circonstances exceptionnelles qu’il est amené à vivre.














Au nom du fils




Michel Garandeau est ouvrier aux chantiers navals. Pendant une pause déjeuner, il apprend que son fils Étienne a été enlevé, alors qu’il voyageait en Colombie. Les autorités tant françaises que colombiennes ont tellement l’air de patauger qu’il décide de se rendre lui-même sur place, sur le site précolombien de Cindat Perdida, au cœur de la Sierra Nevada. Lui que ne parle pas espagnol, n’a même jamais pris l’avion : une seule chose lui importe, il veut retrouver son fils !


Dans le journal de bord, qu’il tient pour sa femme, il consigne ses rencontres, avec tous ceux qui ont croisé plus ou moins brièvement, le chemin d’Étienne. Et c’est aussi l’évolution de ses sentiments à l’égard de son fils qui s’y inscrivent. Colère, révolte, incompréhension, perplexité, culpabilité, respect, autant d’émotions exacerbées par la rupture d’avec son quotidien, l’éloignement, sa solitude de voyageur. 


De la ville étouffante à la forêt menaçante, Michel avance malgré le doute et la peur, car grâce aux signes de vie qu’il collecte, il reste plus déterminé que jamais à ne pas quitter la Colombie, à ne pas abandonner son fils… 




Clément Belin est né à Lens en 1977. Il s'est installé à proximité de Forcalquier depuis  un an, après avoir habité principalement à Marseille. Auteur de Bd, Clément Belin est également officier de marine marchande. Il parcourt le monde sur de nombreux bateaux, pétroliers ou navires de soutage. De son propre aveu, sa plus belle expérience reste le cabotage de vrac sur la côte ouest africaine sur un tout petit cargo dédié au transport de riz.
Passionné de bande dessinée, il se lance en 2003 dans l’adaptation du roman d’Izzo, Les Marins perdus, son premier livre.







x


jeudi 10 mai 2012 à 19 h : rencontre autour de l'oeuvre de Philippe Cottenceau

la librairie la Carline 

vous propose 

une soirée autour 
de l'oeuvre de Philippe Cottenceau 

vernissage de l'exposition de papiers et cerfs-volants  

rencontre autour du livre de Philippe Cottenceau
Papier que tu donnes à boire au soleil, éditions Quiero.

jeudi 10 mai à partir de 19h

entrée libre









En présence de Virginie Besançon (compagne du poète) et de Samuel Autexier (fondateur des éditions Quiero) qui nous ferons partager leurs liens avec l'artiste et nous lirons certains de ses poèmes, la soirée se terminera par la projection d'un portrait vidéo de Philippe Cottenceau réalisé par Daniel Girault, L'Insoutenable légèreté de l'air.









Passionné par l'écriture qui l'amènera au cerf-volant, Philippe Cottenceau s'installe au début des années 1980 en Haute Provence sur les traces de Jean Giono. Il participe, en 1993, à la création de la revue de poésie Propos de campagne, et fonde en 1995 l’association Au fil des vents. Il voyage autour du monde à la découverte des cerfs volants de tradition (Indonésie, Chine, Guatemala, etc.) et contribue à de nombreux articles et ouvrages sur le cerf-volant, avant de s’éteindre à 49 ans en octobre 2006. 
Papier que tu donnes à boire au soleil est son premier recueil publié.


Soupe aux livres vendredi 16 mars à 18h

La librairie La Carline 
vous invite à
 la soupe aux livres des éditions Parole 

vendredi 16 mars à 18h

réservation obligatoire-participation 5€

jeudi 24 mai 2012 : Conférence de Marcel Rufo

Dans le cadre de Festi'loups (2 juin 2012 à Forcalquier)

conférence de 

Marcel Rufo, pédopsychiatre 

le 24 mai 2012 à 18h30


à l'espace culturel de la Bonne Fontaine, Forcalquier


"L'enfant, de la naissance à la lecture"


Né le 31 décembre 1944 à Toulon, Marcel Rufo est un pédopsychiatre français parmi les plus réputés. 
Longtemps chef de clinique puis chef de service à l'Espace Arthur, hôpital Sainte-Marguerite, à Marseille, le professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, a dirigé de 2004 à 2007 la Maison des Adolescents, à Paris. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Oedipe toi-même !, Détache-moi et Chacun cherche un père, aux Editions Anne Carrière. Il est actuellement directeur médical de l'Espace méditerranéen de l'Adolescence, hôpital Salvator, à Marseille.


son dernier ouvrage paru 
Tiens bon ! éditions Anne Carrière, octobre 2011

Parmi les innombrables patients que Marcel Rufo a rencontrés au cours de sa carrière, il a choisi sept histoires. Un cas d'autisme infantile, d'autres de handicap, de troubles alimentaires graves, de conduites à risques, de troubles de l'adoption... Sept cas cliniques qui l'ont marqué, sept patients qu'il a suivis, parfois pendant de longues années. Mais qu'y a-t-il de commun entre un autiste et un enfant adopté ? Peut-être la confiance, la croyance qu'un mieux-être est possible, quelles que soient les difficultés que l'on doit traverser. 
Marcel Rufo se fait dans ce livre l'avocat d'une psychiatrie optimiste, qui croit en l'avenir. Une psychiatrie qui ne se résume pas à la maîtrise de la clinique, mais qui englobe le suivi et l'empathie. "Du cas le plus lourd au plus anodin ou apparemment léger, ce dont je suis intimement persuadé, c'est qu'il existe toujours une réserve d'espérance".



La Carline librairie-mobile pour l'occasion !

Rencontre avec Mahmoud Chokrollahi, jeudi 12 avril à 19h

La librairie La Carline 
en partenariat avec Collection Opus Diffusion 

reçoit 

Mahmoud Chokrollahicinéaste et écrivain 

jeudi 12 avril 2012 à 19h

entrée libre

Durant cette soirée, des extraits des films de cette grande figure artistique du Monde iranien seront présentés.









Mahmoud Chokrollahi est né en 1958 à Qom, Iran, et a vécu ensuite  à Paris. Il y a fait des études d’anthropologie sociale et sociologie comparée à la Sorbonne.

Il est auteur de nombreuses nouvelles, et du roman La Ruche publié chez L'Harmattan.
Il a réalisé plusieurs films : Close up long shotEt la création futRéparation(s).



En Iran, être femme est un combat au quotidien. Etre peintre aussi. A travers cette "situation extrême", ce combat peut devenir la raison même de la création artistique...

bande-annonce du festival Impressions d'art jeudi 22 mars à 18h30

Jeudi 22 mars 
à 18 h 30 
à la librairie La Carline

l'association apérilivres 

vous invite à écouter/voir, autour du verre de l'amitié, la "bande-annonce" du festival Impressions d'arts, consacré cette année à l'adaptation littéraire au cinema...
Du livre à l'écran
8 au 10 juin 2012
Tous les mystères de la programmation vous seront dévoilés et... en guise d'amuse-gueules, Michel Sineux, critique de cinéma à la revue Positif, analysera quelques exemples de transposition heureuse d'un texte littéraire en son équivalent cinématographique.


Venez partager ce moment avec nous....






Samedi 28 avril 2012 : journée de la librairie indépendante


Comme chaque année le dernier samedi d’avril, les libraires fêtent leur patron, San Jordi, en offrant à tous leurs clients une rose et un livre. 
Cette année il s’agit d’ Une saison en librairie, qui se propose de magnifier ce lieu près de chez vous où vous rêvez, dialoguez, achetez et voyagez sans contrôle.

Rencontre avec Jacques Serena, jeudi 5 avril à 18h30

La librairie la Carline  
et les élèves de 3èD du Collège Henri Laugier

vous proposent une rencontre avec 

Jacques Serena 

jeudi 5 avril 2012
à 18h30
à la librairie la Carline 

(entrée libre)


Dans le cadre du projet A l'école des écrivains, organisé par la Maison des écrivains et de la littérature, Jacques Serena a animé des ateliers d'écriture avec les collégiens de Forcalquier. 
La présentation de leur travail sera suivie de lectures d'extraits de Sous le néflier, paru chez Minuit en 2007.







Jacques Serena est né à Vichy en 1950. Après de nombreux petits boulots, il se consacre à l’écriture. Son premier roman Isabelle de dos paraît aux Éditions de Minuit en 1989 où il publiera ensuite six romans.
En parallèle à sa production romanesque, il écrit pour le théâtre et, notamment, Rimmel qui a été monté par Joël Jouanneau, en 1998, au Théâtre Ouvert, à Paris, au Théâtre du Point du Jour, à Lyon et au Théâtre National de Strasbourg. 









Extrait de Sous le néflier, ed. de Minuit, 2007

J’ai souri, quand le chirurgien m’a fait part de son diagnostic. Déjà ça de sûr. J’étais là, je le regardais, il s’était mis à me donner son avis sur mon cas et, avant même qu’il ait fini, je souriais. Avertissement gratuit, disait-il, alarme à prendre au sérieux, pas de cause organique, attention. L’endroit du mal hautement symbolique, la bouche, lieu de la sustentation, de la parole et du baiser, attention. Le manque de contrôle, dans un sens comme dans l’autre, pouvait avoir de graves conséquences, attention, changer absolument. Je sentais bien qu’il voulait m’effrayer mais, je n’y pouvais rien, je souriais. Alors il m’a parlé d’une maison de repos. Vous avez besoin d’un changement radical, croyez-moi. Je le croyais, pas de problème, et je continuais de sourire. Changement, oui, j’entendais bien, mais je pouvais changer en restant chez moi, maintenant, après ce qu’il venait de me dire, je pouvais rentrer dans la villa, retrouver Anne, et tout radicalement changer. C’est ce que je pensais, là, face à lui. D’ailleurs, je le lui ai dit, ou plutôt le lui ânonné comme je pouvais, à cause de l’intervention que je venais de subir.

Rencontre avec Dominique Bouchery jeudi 26 avril à 19h

La librairie La Carline 
reçoit 

Dominique Bouchery 
pour la sortie de son livre 
Ladumalle 71, crieur pudique

jeudi 26 avril 2012 à 19h


entrée libre

A l'occasion de cette soirée, Dominique Bouchery nous dira, en musique, des extraits de ce "monologue intranquille" publié avec l'Edition à façon. 
Tonique caustique et politique c'est en musique que le crieur pudique s'explique !






Né à Paris en 1955 de parents comédiens, Dominique Bouchery commence une carrière de comédien, de musicien et d'auteur en 1972. En 2009, il a créé, avec Emmanuel Gaillard, le spectacle de chansons l'Espoir Williams. Le texte Ladumalle 71, crieur pudique est mis en espace et interprété au théâtre par Emmanuel Gaillard.









Ladumalle 71, crieur pudique 
Le «héros» de l'histoire a quarante ans. Encombré d’ascendants héroïques et militants, troublé par les illusions et les désillusions politiques du xxème siècle, il cherche à vivre. Mettre ses pas dans ceux de ses ainés ? Impossible. Les oublier ? Tout autant. Alors ?
Lui qui a vu sombrer ses idéaux de jeunesse, il doit aujourd’hui apprendre à vivre sans et peut être inventer la suite.
Alors, il adopte toutes les postures, endosse tous les costumes, fait sien tous les discours, cherchant dans les sables mouvants de l’histoire récente et le kaléidoscope de l’actualité de quoi tracer sa route.
Son cas est-il vraiment désespéré ? C’est toute la question.