Le livre face au piège de la marchandisation

L'appel des 451 pour agir et sauver l'édition


"ce que nous produisons, partageons et vendons est avant tout un objet social, politique et poétique. Nous tenons à ce qu'il reste entouré d'humains"


Nous, le collectif des 451 professionnels de la chaîne des métiers du livre, avons commencé à nous réunir depuis quelque temps pour discuter de la situation présente et à venir de nos activités. Pris dans une organisation sociale qui sépare les tâches, partis d'un sentiment commun - fondé sur des expériences diverses - d'une dégradation accélérée des manières de lire, produire, partager et vendre des livres, nous considérons aujourd'hui que la question ne se limite pas à ce secteur, et cherchons des solutions collectives à une situation sociale que nous refusons d'accepter.

L'industrie du livre vit en grande partie grâce à la précarité qu'acceptent nombre de ses travailleurs, par nécessité, passion ou engagement politique. Pendant que ceux-ci s'efforcent de diffuser des idées ou des images susceptibles de décaler nos points de vue sur le monde, d'autres ont bien compris que le livre est surtout une marchandise avec laquelle il est possible d'engranger des profits conséquents.

Pour lire la suite de l'article, c'est ici.
Et pour en savoir plu sur les 451, .

Rencontre avec Philippe Baqué jeudi 11 octobre 2012

La Carline vous invite à une soirée exceptionnelle 

avec Philippe Baqué 
pour son livre  
La Bio, 
entre business et projet de société 
 paru aux Editions Agone

le jeudi 11 octobre 2012 à 19h

La soirée se déroulera à La cave à vin VIN ELIES
16 boulevard Latourette
04300 Forcalquier 
Philippe Baqué - La bio - Entre business & projet de société.
La grande distribution propose des produits bio importés de l'autre bout du monde, à l'empreinte écologique catastrophique, cultivés par des ouvriers sous-payés et revendus entre cinq et dix fois leurs prix d'achat. Pendant ce temps, des paysans vendent leurs produits bio, avec une réflexion sur un prix juste, sur des marchés de plein vent ou au sein d'Amap. 
Plutôt qu'une démarche indissociablement écologique, sociale et politique, peut-on réduire la bio à une distribution d'aliments sans pesticides pour consommateurs inquiets de leur santé ? La bio peut-elle se mettre au service du "bien-être" d'une partie de la population sans ébranler les fondements de la société de consommation

Philippe Baqué est journaliste. Il a collaboré à plusieurs publications, dont Le Monde diplomatique. Il a coréalisé une fiction et plusieurs documentaires sur l'Afrique, notamment Carnet d'expulsions, de Saint-Bernard à Bamako, et Kayes et Melilla, l'Europe au pied du mur, qui traitent des problèmes des migrants.



 

c'est la rentrée qui commence !

Rebecca Makkai - Chapardeuse.Chapardeuse
Rebecca Makkai
Gallimard


Prenez un peu d’Amélie Poulain, pour la nostalgie et l’attention portée aux petites choses, un zeste de Telma et Louise, pour le roadtrip libérateur à travers les  Etats-Unis, et une pincée de l’Elégance du hérisson pour l’histoire d’amitié intergénérationnelle et l’amour de la littérature, et vous obtenez Chapardeuse, premier roman très réussi de Rebecca Makkai

C’est drôle, sensible, intelligent. C’est très bien !


Agnès Desarthe - Une partie de chasse.Une partie de chasse
Agnès Desarthe
éditions de l'Olivier




Un roman puissant : à travers les dialogues croisés de Tristan, jeune homme doux et solitaire, du lapin qu’il a failli tuer lors de cette malheureuse partie de chasse et de Dumestre, chasseur chevronné aux allures de géant cruel, Agnès Desarthe esquisse une histoire, ou plutôt des histoires, car on y trouve presque aucun personnages secondaires. La somme des voix, orchestrée par le déchainement soudain et violent de la nature offre une symphonie dont le thème serait l’humain. Qu’est-ce qui distingue l’homme de la bête, son rapport à l’autre, au temps, ses désirs, ses espoirs ?
 


Pour rigoler un peu

les premières pages du dernier Angot

les premières pages du dernier Angot





Publier un premier roman en septembre
Publier un premier roman en septembre




François Bon quand il entend que les textes numériques n’ont pas d’avenir

François Bon quand il entend que les textes numériques n’ont pas d’avenir


pour en voir plus, allez sur le site de De l'édition !
et à découvrir aussi : De l'édition numérique...