ouverture de noël

Nous serons ouverts 

dimanche 16 décembre
 dimanche 23 décembre 
de 10H30 à 17h
 

Joyeux noël !!

rencontre avec Claude Martel jeudi 7 février 2013 à 18h30

la Carline 
reçoit

 Claude Martel
présidente de l'association Alpes de Lumière

pour une présentation du très bel ouvrage paru en décembre dernier sous sa direction, 
aux éditions Alpes de Lumière :

  Le Canal de Manosque, 
de son invention à ses nouveaux enjeux 1862-2012


L’histoire du canal de Manosque, de la genèse du projet jusqu’à ses enjeux actuels, offre aux éditions Alpes de lumière un sujet d’une grande richesse, retraçant une aventure de plus d’un siècle, qui modela profondément le paysage du val de Durance entre Peyruis et Corbières. Page après page, vous découvrez cet ouvrage remarquable, véritable musée à ciel ouvert de tout ce que la science hydraulique du XIXème siècle compte de prouesses techniques, et cependant largement méconnu. Aujourd’hui toujours en fonction, le canal fait l’objet d’un «Contrat de canal», le premier du genre en France. Ses usagers, conscients de l’enjeu important que constitue la ressource en eau, ont choisi une gestion collégiale afin de lui assurer le meilleur avenir possible. C’est donc non seulement un fleuron patrimonial surprenant que nous vous invitons à découvrir au fil de ces pages, mais également un exemple réussi de gestion collective d’une ressource précieuse.

l'association Alpes de lumières, c'est 60 ans d'actions de sensibilisation, de restauration et de partage de connaissances au service de la valorisation des patrimoines naturels et bâtis, des savoir-faire constructifs et des paysages ruraux de Provence ! Pour en savoir plus, allez voir leur site !

rencontre avec Elisabeth Martinez-Buncher, jeudi 14 février à 18h30

La Carline 
reçoit

 Elisabeth Martinez-Bruncher 

jeudi 14 février à 18h30

 pour son livre paru aux éditions l'Harmattan :
La Petite cuisine

  
Elisabeth Martinez-Bruncher par elle-même 
J'ai été professeur de littérature pendant 27 ans. Entourée de livres, de textes, de commentaires toute ma vie !
Depuis 2007, je suis passée de l'autre côté du miroir. Sans trop réfléchir. J'ai pris une retraite anticipée, des cahiers, des stylos et une bonne dose d'inconscience !
Ecrire est une façon d'aborder la vie, le temps, radicalement différente. On est souvent seul(e). Avec un monde dans sa tête. Mais c'est passionnant.
Dans ma vallée du Jabron, près de Sisteron, j'habite avec ma famille une vieille maison. Près de la rivière.
Bref, j'ai écrit à ce jour cinq romans et commencé le sixième. Deux sont édités chez l'Harmattan. Il s'agit d'Alter Ego et La Petite Cuisine.
Deux autres vont paraître cette année. Un aux éditions Liber Mirabilis, l'autre chez Kirographaires.
Je m'intéresse surtout aux histoires de vie. En apparence anodines. Mais souvent singulières si on les regarde de près. Je trouve le quotidien romanesque. Les gens beaucoup plus complexes qu'on ne les voit. Le cadre de mes textes est un quartier, un village,  une colline. Une sorte de huis-clos. Comme au théâtre.
En ce qui me concerne plus directement, j'ai six enfants. Une vie très active. Et l'envie de continuer à faire ce qui me plaît. Et d'en vivre. Mais ça, c'est une autre histoire.
la petite cuisine
Roger vit dans son village natal qui a façonné tout son paysage mental. Au coeur de la solitude, un kaléidoscope de personnages convoquent des époques et des émotions multiples. Pourtant, ce sont toujours les mêmes moteurs, les mêmes désirs, qui agitent l'espèce humaine. 

ça sent le sapin... de noël !

la liste de noel de la Carline

les jeux djeco sont là

à la Carline, on a déjà commencé à déballer les cadeaux !
La sélection de jeux djeco est arrivée, pour notre plus grand plaisir : le temps d'ouvrir les cartons, on a retrouvé notre âme d'enfant (qu'on avait pas perdu en vrai !).
Nous vous invitons à venir découvrir à la librairie les puzzles, cubes, jeux de cartes, jeux de société… !
 

Le Berger Albert : signature avec Hubert Blond le 15 décembre de 15h à18h

La Carline 
vous propose une rencontre/ dédicace avec

 Hubert Blond

 auteur du très bel ouvrage 

Parcours poétiques du Berger Albert

samedi 15 décembre de 15h à18h




Rencontre avec les éditions Attila jeudi 31 janvier à 18h30

La Carline vous invite à une rencontre avec un éditeur parmi les plus créatifs du moment : 

les éditions Attila,
Jeudi 31 janvier à 18h30
 
 pour évoquer leur beau travail éditorial, 
notamment autour de l’œuvre de Goliarda Sapienza 
grâce à la présence de Nathalie Castagnié, 
la traductrice du dernier roman paru :

Moi, Jean Gabin
Goliarda Sapienza - Moi, Jean Gabin.
Frédéric Martin et Benoît Virot ont fondé, la maison d’édition Attila en 2009. Monologue à deux voix sur le thème : comment dénicher des « trésors » de littérature et les transmettre. Leur fonds de commerce, ce n'est pas tant l'inédit que le mal édité. On pense à Jacques Abeille, le Tolkien du Limousin, sorti grâce à eux d'une obscurité injuste. On pense aussi à Edgar Hilsenrath, écrivain juif allemand, survivant des ghettos nazis. Et la belle aventure continue avec Goliarda Sapienza... pour en savoir plus, allez voir leur site.


Goliarda Sapienza (1924-1996) est née à Catane dans une famille anarcho-socialiste. Son père, avocat syndicaliste, fut l’animateur du socialisme sicilien jusqu’à l’avènement du fascisme. Sa mère, Maria Giudice, figure historique de la gauche italienne, dirigea un temps le journal Il grido del popolo (Le Cri du peuple). Tenue à l’écart des écoles, Goliarda reçoit pendant toute son enfance une éducation originale, qui lui donne très tôt accès aux grands textes philosophiques, littéraires et révolutionnaires, mais aussi à la culture populaire de sa ville natale. 
Durant la guerre, à seize ans, elle obtient une bourse d’étude et entre à l’Académie d’art dramatique de Rome. C’est le début d’une vie tumultueuse. Elle connaît d’abord, très rapidement, le succès au théâtre, avant de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture. S’ensuivent des décennies de recherches et de doutes, d’amours intenses. Son oeuvre, complexe et flamboyante, laisse les éditeurs italiens perplexes et c’est dans l’anonymat que Goliarda Sapienza meurt en 1996. 
Elle ne trouve la reconnaissance qu’en 2005 avec le succès en France de la traduction de son roman L’arte della gioia (L’Art de la joie, éd. Viviane Hamy). Depuis, ses livres sont redécouverts en Italie. Les éditions Attila conduisent désormais la publication de ses oeuvres complètes.