première cuvée 2013 !

ELLES EURENT BEAUCOUP D'ENFANTS...ET SE MARIERENT
MYRIAM BLANC
BEC EN L'AIR 2012
9782367440279 – 190 PAGES – 14,00€


Quelle rafraîchissante lecture par les temps qui courent ! 

 La nouvelle édition, augmentée d'un chapitre sur le mariage, de ce récit de vie tout simple et volontairement léger, éclaire avec justesse le débat actuel sur le mariage pour tous.








UN BLANC
MIKA BIERMANN 

ANACHARSIS 2013
9782914777964 – 132 PAGES – 15€
L'expédition scientifique de l'Astrofant a pour but l'étude des contrées antarctiques et doit aussi, cerise sur le gâteau, envoyer un feu d'artifice à minuit le 31 décembre 2000 pour fêter le nouveau millénaire...mais rien ne se passe comme prévu.

Une parodie de livre d'aventure du 19ème siècle, mais qui dérape complètement ! 



Racontée tour à tour par les différents membres de l'équipe, pseudo scientifiques mais vrais fous, cette épopée totalement surréaliste est surtout très drôle. 




LA SERVANTE ET LE CATCHEUR
HORACIO CASTELLANOS MOYA
METAILIE 2013
9782864248965 – 236 pages – 18€

Fin des années 70, à San Salvador en pleine guerre civile, une femme de ménage part à la recherche d'un jeune couple disparu et croise la route d'un ancien catcheur devenu flic et tortionnaire.

Horacio Castellanos Moya poursuit une œuvre exceptionnelle à la fois par la précision et la justesse de son écriture et par la force de son témoignage de ce que fut la dictature au Salvador.

Plus largement, il s'attache à décrire de livre en livre la fameuse « banalité du mal ». Dans ce dernier titre traduit chez Métailié, son écriture atteint des sommets, et l'horreur qu'il décrit aussi.



 L'HOMME QUI SAVAIT LA LANGUE DES SERPENTS
ANDRUS KIVIRHAK 

ATTILA 2013
9782917084649 – 422 pages – 23€


Dans l'Estonie moyenâgeuse que les envahisseurs allemands « civilisent », Leemet s'obstine à vivre dans la forêt selon les coutumes ancestrales de son peuple. Il raconte les aventures rocambolesques qui l'ont amené à rester le dernier homme qui parle la langue des serpents.

Un roman traduit de l'estonien, c'est déjà pas banal !

Comme en plus son auteur ne s'embarrasse pas de choses aussi triviales que la vraisemblance et qu'il ne manque ni d'humour ni d'imagination, nous voilà devant une drôle de fable qui revisite de façon décapante la vieille querelle des anciens et des modernes.








Signature de Christophe Albrieux lundi 29 juillet à 11h

la Carline 

vous invite à venir découvrir 
le dernier roman 
publié par les éditions Le Mot Fou :
  
Douce Paranoïa de Christophe Albrieux
lundi 29 juillet à 11h