l'équipe des bibliothécaires de Saint Étienne les Orgues vous invitent à un apéro littéraire le 21 novembre à 18h, autour de la  littérature américaine des grands espaces: la Carline est partenaire et Marie-Aube y présentera la littérature western


Rencontre avec Paul Braun, traducteur de La grande dévalorisation, jeudi 9 octobre à 18h30 à la Carline


La librairie la Carline 

reçoit 

Paul Braun, 
traducteur de
LA GRANDE DÉVALORISATION

de Ernst Lohoff et Norbert Trenkle paru chez Post-éditions

 Le 9 octobre à 18H30


Pourquoi la spéculation et la dette de l’État ne sont pas les causes de la crise

« Un mouvement émancipateur contre “l’austérité” et la gestion répressive de la crise devrait viser à rompre, consciemment, le lien contraint entre la production de richesses sensibles et la production de valeur. Il s’agit de refuser de manière offensive la question de la “viabilité financière”. »

Qui porte la responsabilité de la crise financière et économique qui maintient le monde entier en haleine depuis 2008 ? Sont-ce les « banquiers cupides » ou les « États accro à l’endettement » ? D’après Ernst Lohoff et Norbert Trenkle, théoriciens allemands du groupe « Krisis », aucune de ces réponses n’est satisfaisante. La cause de la crise est en effet selon eux bien plus profonde. Ils analysent l’énorme gonflement des marchés financiers au cours des trois dernières décennies comme une conséquence de la crise structurelle fondamentale du mode de production capitaliste, dont l’origine remonte aux années 1970. La troisième révolution industrielle qui se met en place alors entraîne une éviction accélérée de la force de travail hors de la production, sapant ainsi les bases de la valorisation du capital au sein de « l’économie réelle ». La crise structurelle de la valorisation du capital n’a pu jusqu’ici être ajournée qu’en ayant massivement recours, par le biais du crédit et de la spéculation, à la capture anticipée de valeur future. Aujourd’hui, l’accumulation de « capital fictif » trouve ses limites, car les anciennes créances accumulées ne peuvent plus être « honorées ».
 

Le concept de « capital fictif » – telle est la thèse des deux auteurs – est fondamental pour comprendre le procès de crise actuel…

Pour en savoir plus sur le livre, visiter le site de l'éditeur par ici !


 Les auteurs

Ernst Lohoff (1960) est co-fondateur en 1986 de la revue Krisis-Beiträge zur Kritik der Warengesellschaft [« Krisis-Contributions à la critique de la société de production de marchandises »], à laquelle il contribue depuis en tant qu’auteur et membre du comité de rédaction. Après des études de sociologie, il travaille comme auteur indépendant à Nuremberg et a fait paraître de nombreux essais théoriques : Der Dritte Weg in den Bürgerkrieg (1996), Elf Attacken gegen die Arbeit (1999) et Dead Men Working (2004). Il a également rédigé avec Robert Kurz et Norbert Trenkle le Manifest gegen die Arbeit, [Manifeste contre le travail] (1999), publié en France aux Éditions Lignes / Léo Scheer (et repris en 10/18 depuis).

Norbert Trenkle (1959) est contributeur de la revue Krisis-Beiträge zur Kritik der Warengesellschaft depuis 1988. Il a fait des études en science économique et réside à Nuremberg. Également coauteur du Manifeste contre le travail, il a fait paraître plusieurs ouvrages, parmi lesquels : Elf Attacken gegen die Arbeit (1999) et Dead Men Working (2004).

Conférence de Didier Nimsgern vendredi 3 octobre à 18h salle Pierre Michel à Forcalquier

 Vendredi 3 octobre 18h – 19h30  

Conférence par Didier Nimsgern 


« Mon père : héros ou salaud ? » ou« La mythologie grecque au service des parents et des éducateurs »


Lieu : Salle Pierre Michel à Forcalquier


Pour visiter le site de l'Université Populaire, un clic ici !

la libarairie la Carline est partenaire de cet évènement.

La Carline reçoit Mahmoud Chokrollahi jeudi 16 octobre à 18h30

La librairie la Carline  

est heureuse de recevoir à nouveau

Mahmoud Chokrollahi 

le jeudi 16 octobre à 18h30

pour ses romans publiés aux éditions du Soupirail

La maladie de la vie 
et 
le Cri





La maladie de la vie nous plonge dans les méandres de la pensée de l’homme et nous offre un travail sur la chair. Ce texte court se présente comme une réécriture, comme une modulation autour de La maladie de la mort de Marguerite Duras : la même technique de narration est adoptée et on retrouve un personnage aussi tourmenté, hanté par des images obsédantes. Un homme qui doit faire face à un ennemi intime, son reflet. 

« Vous vomissez sur le miroir. Vous fixez le miroir. Vous avez envie de rire. Vous pleurez. Vous rentrez dans le miroir. Le miroir ne se brise pas. »

L’auteur

Mahmoud Chokrollahi, grande figure artistique du monde iranien, est anthropologue et l’auteur de nombreuses nouvelles et  romans. Il a réalisé plusieurs films. Il est né en 1958 à Qom, en Iran, et a vécu ensuite à Paris. Il y a fait des études d’anthropologie sociale et sociologie comparée à la Sorbonne.






Le Soupirail est une maison d’édition indépendante.
Elle publie de la littérature française et étrangère

« Le Soupirail ; œil-esprit dérobé et offert, rencontre entre souffle, lumière et regard. Il est mouvance, vision, entre intérieur et extérieur. Il met en valeur L’écart qu'offre l’écriture littéraire contemporaine face au monde. Cette respiration... »

  


Les signatures de la Carline en aoùt

Les signatures du lundi (10h/12h30) vous donneront l'occasion, avant/pendant/après votre marché estival, de découvrir des auteurs que vous connaissez peu/pas/mal...

Découvrez notre programme !


 
lundi 4 Août 2014 : Marcel Kartmann

Né à Paris en 1932, Marcel Jean Kartmann est médecin, sculpteur, photographe. Il dédicacera ses mémoires, dont le titre "Moi aussi je me souviens" est un évident clin d'oeil à Perec ! Certains souvenirs appartiennent à la mémoire collective: le maréchal Pétain, l'occupation, Brassens…
D'autres sont tout à fait personnels à l’auteur : sa brûlure à l'âge de quatre ans , le port de l'étoile jaune…




lundi 11 Août 2014 : Marie-Hélène Prouteau

Après des études supérieures à Paris, elle choisit de revenir à Nantes. Agrégée de Lettres Modernes, elle enseigne dans le secondaire et en IUT. Engagée depuis longtemps dans tout ce qui touche à la lecture, à l’écriture, elle a favorisé dans son enseignement l’échange avec des créateurs venus d’ailleurs. Elle écrit également de la prose poétique et des chroniques littéraires.
Elle est l'auteur de romans, « Les Blessures fossiles » (2008), « Les Balcons de la Loire » (La Part Commune, 2012), « L’Enfant des vagues » (Apogée, 2014).


Lundi 25 aout - Raymond Penblanc
Par le geste inconscient d’un camarade de classe, Pascal, cinq ans, perd un œil. « Œil-de-lynx vient de naître, avec qui il va devoir s’efforcer de vivre en bonne entente. » Dix ans plus tard, Pascal cale son œil valide derrière l’oculaire d’une lunette astronomique. Les étoiles, c’est sa passion avouée, et Sarah son amour secret. Une histoire courte qui finit mal, forcément.
Pas d’envolée lyrique, mais un vocabulaire ajusté, tendu avec rigueur, polissant une œuvre forte et sensible à la fois.
Raymond Penblanc a publié trois romans aux Presses de la Renaissance, des nouvelles et autres textes courts dans une quinzaine de revues. Il présentera les 2 nouvelles qu'il a publiées aux éditions Lunatique: Œil de lynx et Bref séjour chez les morts



 

A bientôt à la Carline !