Rencontre avec Pierre Lieutaghi mercredi 7 mai à 19h30

La Carline
reçoit

Pierre Lieutaghi
pour son roman

Elio



le mercredi 7 mai

à 19h30

le livre :
Dans une grande maison-jardin désuète de la banlieue lyonnaise, Elio, qui n'a pas encore vingt ans, amoureux des herbes folles jusqu'à jalouser les coccinelles, rencontre les mots dont il a tôt deviné que d'eux seuls viendra le salut. Il vit avec Isée, la soeur rieuse et impertinente, et Linda, une mère infiniment plus douée en tendresse qu'en aveux. Dans la famille, l'affection n'est jamais absente, mais le secret qui entoure la mort du père empêche une vraie parole.
Linda n'a épargné personne dans le piège de silence qu'elle s'est à elle-même tendu le jour de la mort de Martin. Il faudra l'irruption joyeuse et formatrice de Lise, celle qui magnifie les petites choses et dédramatise les grandes, la complicité du grand-père Luciano et les secrets d'un herbier pour la libérer de la culpabilité, pour qu'Elio et Isée connaissent la part d'amour et de vérité contenue en chaque mensonge.
 
Au long de ce roman de la filiation, des attachements, des renoncements et des rencontres bouleversantes, la voix d'Elio emprunte à la sagesse des proches, mais aussi aux épreuves, les mots justes et l'humour pour dire la complexité des premiers savoirs et des premiers désirs. Ce récit d'apprentissage du bonheur est le premier roman d'un écrivain qui a longtemps privilégié l'ethnobotanique.

La fête des librairies indépendantes et Elisabeth Martinez-Bruncher à la Carline

Samedi 26 Avril à la Carline 

Est-il encore utile de présenter la fête de la librairie, aussi appelée Saint Jordi ? Durant cette journée, plus de 480 libraires se mobilisent et réaffirment leur engagement envers la librairie indépendante, le livre bien sûr, et la diversité éditoriale. 

A cette occasion particulière, 
la Carline vous offre la traditionnelle rose et le très bel abécédaire

Un livre peut en cacher un autre



Illustré par Christian Lacroix, cet ouvrage associe les lettrines très travaillées de ce grand personnage à un texte court d'un auteur phare. 26 écrivains contemporains y ont contribué, en écrivant sur l'auteur classé à leurs côtés en rayonnage de librairie, avec lequel ils partagent une initiale...



Et toute la journée, la Carline reçoit en dédicace
Elisabeth Martinez-Brüncher
pour son dernier livre

Tussembont
paru aux éditions Liber Mirabilis 


le livre
"Tussembont est surveillant dans un lycée de province. C'est un jeune homme agréable, souriant et lisse. Apparemment sans histoire(s). Tant qu'on n'y regarde pas de plus près. Il vit dans une jolie vallée. Berceau lumineux d'une tragédie familiale ancienne qui poursuit sa route… "


Extrait :
" Les yeux clos, il retardait le retour à la réalité. Tout lui revenait par bribes, un tourbillon d'images, des voix entremêlées, des sensations confuses et il essayait de calmer le jeu, de repousser l'invasion. Son crâne vibrait de sourdes pulsations et il pressentait l'arrivée d'une migraine lancinante. Il bougea un peu ses membres ankylosés par la posture inconfortable qu'il avait gardée pendant son sommeil agité. Et elle ? Qu'est ce que je vais en faire ? D'où elle sort, comme ça, sans crier gare ? Pourquoi chez moi ? C'est déjà si compliqué tout seul. Il faut qu'elle parte."


l'auteure
Vous l'avez rencontré le 14 février de l'année passée chez nous pour son livre Alter Ego. Si ce n'est pas le cas, ne manquez pas cette occasion de découvrir cette auteure que l'on suit de très près. Maman de 6 enfants, cette professeure de littérature originaire de Sisteron trouve encore le temps d'écrire... à notre plus grand plaisir !
Parus aux éditions l'Harmattan, elle est également l'auteure d'Alter Ego et La Petite cuisine.


Des livres, mais pas que... Nouveautés papeterie

Découvrez, pour l'été, nos nouveautés
papeterie






Pour les petits et les plus grands, nous vous proposons des albums photos (pour immortaliser vos vacances), de nouvelles cartes postales doubles, des éléments de décorations (rosaces qui font également éventuellement éventails -et oui il commence à faire chaud-), des nouveautés en guirlandes Lamali, et la cerise sur le gâteau, les porte-clefs hérisson qui remplacent les jolies grenouilles (pour ceux qui les ont connues). 

 

















Venez farfouiller à la Carline !

Rencontre avec Sylvain Pattieu le jeudi 17 avril à 18h30

La Carline 
reçoit

 Sylvain Pattieu

pour son livre

Le Bonheur pauvre rengaine

le jeudi 17 avril
à 18h30 



le livre
A travers l'enquête sur le meurtre d'une prostituée marseillaise, Sylvain Pattieu mène avec brio une critique sociale subtile de la société française post première guerre mondiale. Ce roman choral aux styles multiples inspiré de faits réels témoigne du beau travail d'investigation de son auteur.

Un grand livre !
l'auteur
Né à Aix-en-Provence en 1979, Sylvain Pattieu est maître de conférences en histoire à l’Université Paris VIII-Saint-Denis, après avoir enseigné au lycée Jean-Rostand de Villepinte. Il travaille notamment sur les populations noires en France. Il a notamment publié Des Impatientes, paru aux éditions du Rouergue, et quelques essais dont Avant de disparaître, Chroniques de PSA-Aulnay, paru en 2013 aux éditions Plein jour.

Rencontre avec Raphaël Imbert jeudi 10 Avril 2014 à 18h30

La Carline 

reçoit

Raphaël Imbert

 à l'occasion de la sortie de son livre

"Jazz suprême. Initiés, mystiques et prophètes"

paru aux éditions de l’Éclat

le jeudi 10 Avril 2014
à 18h30



le livre 
"S’il y a du spirituel dans l’art, il prend une place toute particulière dans la musique quand elle exprime l’esprit d’une communauté. Le jazz, depuis ses origines, est nourri au plus profond de cette spiritualité et témoigne de cette « urgence créatrice  » dont parle John Coltrane. Mais comment se formule- t-elle et à quel arrière-plan renvoie-t-elle ? C’est toute la recherche de Raphaël Imbert, qui s’attache à révéler cette présence du « religieux sans les dogmes », propre au jazz (dans la première partie) et les très forts engagements des jazzmen au sein de la franc-maçonnerie noire américaine (dans la deuxième partie). La troisième partie est consacrée à John Coltrane, musicien initié, mystique et prophète s’il en est, qui incarne à lui seul ce Jazz suprême qu’il a porté à ses sommets."

l'auteur
Présentons quand même Raphaël Imbert, pourtant bien connu de vous tous ! Mais pour ceux qui ne le connaissent pas encore... Raphaël Imbert (1974) est saxophoniste, chercheur et directeur artistique de la compagnie Nine Spirit. L’ouvrage qui paraît aujourd’hui est le fruit de dix années de recherches sur les arrière-plans spirituels du jazz, notamment des implications de la franc-maçonnerie noire américaine dans cette musique, au moment où l’on fête les cinquante ans de l’un des chefs d’oeuvre du XXe siècle, A Love Supreme.