rencontre sur le thème de l'Himalaya jeudi 8 octobre à 19h

La Carline et Collection Opus

proposent 

une soirée sur l'Himalaya
jeudi 8 octobre à 19h

Deux livres et un DVD seront présentés lors de cette soirée



Himalaya, le temps des filles
de Catherine Addor-Confino
un livre avec dvd (que l'on peut également acheter seul à 19 €)
29 €

Depuis 13 ans, Catherine Addor-Confino, autrefois architecte et scénographe, vit entre la France et l'Himalaya indien. Elle y partage la vie d'une famille paysanne et développe une grande complicité avec les femmes.
Après quelques années d'adaptation et d'apprentissage du hindi, elle a tourné, sur cinq années, un film documentaire qui dresse le portrait de Hema et de ses voisines du village de Digoli : un vent de modernité souffle sur Digoli, un village isolé où l'on pratique encore la magie, les sacrifices d'animaux et les mariages arrangés. L'exode des hommes vers les grandes villes est devenu la solution privilégiée pour nourrir les familles trop nombreuses.
Au village, restent surtout des femmes qui se battent pour la survie des vieux et des enfants.
L'association Avani donne un jour leur chance aux villageoises. Pour leur permettre de financer l'entretien d'équipements solaires qui leur assurent de la lumière, l'association leur propose de raviver une activité textile.
Les femmes saisissent la perche, se forment, acquièrent leur autonomie sociale et financière. Notamment les femmes rejetées parce que veuves, divorcées, célibataires ou physiquement inaptes aux travaux des champs.
Parmi elles, Hema, jeune adulte illettrée et célibataire. Elle cherche son équilibre entre tradition profonde et modernité pressante.







Alexandra David Neel, ses derniers entretiens
de Jean Fléchet
nouvelle édition, revue et corrigée
14€
 
C’était en février 1969. J’avais proposé à la télévision, la première chaîne de l’ORTF, dans le cadre d’une série consacrée aux femmes, une émission sur Alexandra David-Néel…
La télévision m’accorda quelques jours de repérage à Digne, du 4 au 9 février 1969, au cours desquels, après en avoir convenu avec Marie-Madeleine Peyronnet (dame de compagnie et secrétaire), je rencontrai Alexandra David-Néel, chaque jour entre 11 et 14 heures…
Les semaines cependant passèrent….
Début septembre, j’appris par la radio qu’Alexandra David-Néel s’était éteinte.
Aujourd’hui, les documents de février 1969, qui furent parmi les derniers enregistrés avec Alexandra David-Néel, constituent un témoignage sur cette femme dont l’oeuvre, l’existence et les actions n’ont pas fini de susciter une immense curiosité. Ce témoignage, nous le portons donc, modestement, à la connaissance de tous ceux qui s’intéressent à la vie et au destin d’Alexandra.

Jean Fléchet est né en 1928. Cinéaste et écrivain, il vit dans le Vaucluse depuis 1969.
Sous la houlette de Dina Dreyfus et en collaboration avec Alain Badiou, il est l’auteur des premiers entretiens philosophiques pour la radio. Il réalise de nombreux films en occitan dont L’Orsalhèr (Le Montreur d’ours), premier film tourné en gascon. Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma.



déambulation poétique à la Carline le 1er octobre à 19h

Résultat de recherche d'images pour "muscle poésie"    Résultat de recherche d'images pour "marx poesies insomniaque"    Résultat de recherche d'images pour "laborde sables"     Résultat de recherche d'images pour "castor astral ce qui est ecrit"      

La poésie dans tous ses états : 

Les amis de la Carline amoureux de la poésie nous proposent de partir à la découverte de ce rayon bien souvent ignoré. Cette déambulation poétique nous mènera sur des rivages inconnus et lyriques, à la rencontre d'éditeurs formidables et de poètes talentueux.

Parmi eux, les éditions Fata Morgana, L'amourier, Le Castor astral, Cheyne éditeur, L'insomniaque, Propos2éditions, Muscle, qui sont autant d'éditeurs que nous aimons à la Carline pour la qualité et le courage de leur travail.

petit avant goût :
Sables, 
Paul Laborde
Cheyne éditeur
16€
dans la tessiture du vent il a trouvé son nom.
nom sans parole sans mot sans syllabe.
il rêvait d'un nom soufflé qui le quitterait pour partir avec le vent. 
pour revenir avec le vent. 



rencontre avec Anne Delaflotte Mehdevi le 12 novembre à 18h30

Le portefeuille rougeQuel plaisir de retrouver la "relieuse du gué" qui nous entraîne cette fois dans une enquête sur Shakespeare et le monde des collectionneurs. 
 Les doigts habiles de la relieuse du gué viennent de se poser sur un vrai trésor, un exemplaire du Premier Folio de Shakespeare, découvert par une consoeur acariâtre. Voilà un travail de restauration inédit pour Mathilde. D'autant qu'un trésor peut en cacher un autre, si l'on gratte la poussière des papiers anciens, si l'on déchiffre les traits de plumes à l'encre passée. Si l'on ouvre le portefeuille rouge.


Anne Delaflotte Mehdevi est née en 1967 à Auxerre. Elle grandit près de Saint-Sauveur-en-Puisaye où est née Colette. Elle suit des études en droit international et diplomatique et pratique le piano et le chant lyrique. Elle vit ensuite à Prague où elle exerce le métier de relieur, parallèlement à son travail d'écrivain. Elle vit aujourd’hui à Manosque. Ses romans ont été traduits en allemand, italien, néerlandais, slovaque…
La Carline avait déjà eu le plaisir de recevoir Anne Delaflotte Mehdevi en décembre 2013 pour son très beau roman Sanderling.

Rencontre avec Robert I. d'Argence jeudi 17 septembre à 19h


Assise, tel un personnage de cire, devant son petit écran, elle ne l’a pas entendu entrer.
De longs silences ponctuant cette visite, il va tenter, au travers de souvenirs kaléidoscopiques, de retrouver son âme d’enfant froissée comme du papier brouillon.







Thumbnail
Robert I. D’Argence, né à Toulon, fut comédien, libraire, ouvre-boîtes (de jazz), chroniqueur mais avant tout poète. Découvert par André Salmon et Paul Géraldy, encouragé par Jean-Pierre Rosnay et Jean Rousselot, poète il restera car « je n’ai jamais su aller jusques au bout des lignes », s’amuse-t-il sur ce vers de Cendrars après avoir reçu le prix de Genève (SGE) en 1989 pour son recueil « Écrits Instantanés» . Un après-midi est son premier roman.