Articles

Affichage des articles du janvier, 2016

Séance de dédicace avec Aurélien Chaméon samedi 26 mars 2016 à partir de 10h

Image
Parti le 7 juillet 2014, le jour de ses 28 ans, pour faire le tour de France à vélo, Aurélien Chaméon est revenu à Sisteron un an plus tard, jour pour jour, avec la plus belle des aventures dans ses sacoches : 19 000 kilomètres, 270 étapes et des centaines de rencontres.Le tour des départements de France à vélo, paru le 26 septembre chez Ouest-France retrace cette formidable aventure.Ce professeur de français et d’histoire du lycée Paul-Héraud de Gap s'est consacré à cet immense défi, le tour de l’Hexagone à vélo, pendant un an.« Cette aventure, je la préparais depuis trois ans, du parcours à la modification de mon vélo. Je ne suis pas sportif de haut niveau, loin de là, je suis cyclotouriste amateur, ne faisant même pas partie d’un club, confie l’auteur. Jusque-là, je n’avais fait que des voyages d’une quinzaine de jours, tout au plus. »« Ce tracé, je l’ai conçu de façon à passer au moins une fois dans chacun des départements, en évitant les routes très fréquentées. …

rencontre avec Davy Borde jeudi 28 avril 2016 à 19h

Image
La langue n’est pas neutre. Les mots, les symboles, les règles qui régissent son usage marquent nos esprits et rejaillissent sur nos actes, sur nos manières d'être au monde et de le penser. S’il est plus que temps de poursuivre l'assaut entrepris contre les plus évidents archaïsmes de la langue française, il convient tout autant de lutter contre des pratiques depuis trop longtemps en opposition avec la vision égalitariste et émancipatrice que porte le mouvement féministe. Cela entraîne une critique de la grammaire actuelle et plus particulièrement du genre grammatical. Davy Borde est épicier, décroissant, (pro)féministe mais n’est ni grammairien, ni linguiste, ni académicien. S’il aime cultiver son potager et plus largement se réapproprier des savoirs et savoir-faire avant qu’ils ne se perdent, comme (re)découvrir la richesse de la nature sauvage Il s’est penché sur la question du sexisme de la langue française et propose ici le fruit de ses recherches et réflexions ainsi qu’un…

Rencontre avec René Frégni jeudi 12 mai à 19h

Image
L'automne en Provence est limpide et bleu, ce n'est pas une saison, c'est un fruit : les touristes sont partis, la nature exulte dans une profusion de couleurs et d'odeurs. Mais si l'écrivain-flâneur célèbre avec sa sensualité coutumière Manosque et la campagne provençale, il est avant tout attentif à ceux qui vivent dans les recoins de la société, les pauvres, les fous, les errants dont il se sent frère, et dont il parle sans apitoiement. Il y a Pierre, maigre silhouette traînant sur les petites routes chaque matin pour y photographier tous les rebuts qu'il trouve. Ou les co-inculpés d'un procès à Digne dans lequel l'auteur a été jadis impliqué : le spectacle judiciaire est un morceau de bravoure. On trouve aussi un magnifique portrait de Joël Gatefosse, célèbre libraire de Banon, qui a transformé la minuscule librairie du village en une étonnante cité de mots, de rêves et de rencontres. avant de faire faillite.Une émotion sincère et simpl…