(un conte) "Comment cette histoire a pris fin" de Piero Calamandrei

Comment cette histoire a pris fin de Piero Calamandrei, accompagné d'illustrations de Caterina Arciprete, publié par les Éditions de la Revue Conférence

62 p., 21 euros


Piero Calamandrei écrit, en 1950, un conte de fin de l'humanité.

"N'employons pas pour cet évènement l'expression terrifiante de "fin du monde". Le monde ne finit pas; les hommes prirent fin, mais le monde continua comme si de rien n'était, sans même s'en apercevoir. Le monde continua, intact et propre; simplement, il n'y avait plus d'hommes pour en gratter et en salir la surface." 

L'Homme, désireux de gagner la guerre à tout prix a mis au point une "bombe de la mort", que laissait entrevoir la bombe atomique. Ici, le monde est inaltéré mais l'espèce humaine est anéantie, détruite aux quatre coins et recoins du monde. Que reste-t-il alors ? La nature, quelques animaux, des traces éparpillées de ce qui fût, et petit-à-petit le monde rendu à sa plus grande simplicité.

L'auteur mène alors une profonde réflexion sur ce que l'homme s'est évertué à construire : sous prétexte d'évolution, une humanité qui le pousse inévitablement à sa perte. Ne restent alors ni colère, ni tristesse, ni amour, ni même la conscience de ce qui est puisque plus rien n'est.

Un texte fort, désespérément moderne... et troublant de beauté...



... et saluons au passage le (toujours) très beau travail, le soin apporté aux textes et aux illustrations des éditions de la Revue Conférence.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire